Comment préserver sa batterie Lithium de son vélo électrique ? Nos Astuces et Conseils

Au fil du temps, les technologies progressent. Les batteries des vélos électriques deviennent de plus en plus légères et performantes, ce qui vous permettra d’avoir des moteurs bien plus puissants.

Les différents types de batteries des VAE

 icone-batterie-plomb

Les batteries au plomb : Vous n’en trouverez que très rarement car elles ont tendance à disparaitre de la circulation petit à petit. Seuls les VAE de qualité inférieure à bas prix en ont encore. C’est pourquoi ils peuvent s’avérer lourds et peu performants. Certes le prix d’achat d’une batterie au plomb n’est pas ce qu’il y a de plus cher, mais elles sont difficiles à recycler. Elles possèdent une puissance moyenne de 70Wh/kg. Autre point négatif, elles sont peut résistantes face au froid et peuvent se décharger rapidement. De manière globale, leur durée de vie n’excède pas les 400 cycles de charge.

 icone-batterie-ni-mh

Les batteries Ni-MH : Celles-ci sont composées de Nickel. Elles pèsent deux fois moins lourd qu’une batterie au plomb ce qui est plutôt avantageux. En revanche les batteries Ni-MH sont sensibles à l’effet mémoire (définition un peu plus bas dans l’article). Ce n’est pas ce qui se fait de mieux en termes de batteries puisqu’elles s’autodéchargent plus rapidement que celles au Lithium. Avec ce genre de batteries, il faut être vigilant à ne pas la surcharger. En parlant de ça, elle a besoin d’un chargeur spécifique adapté ce qui peut être contraignant. Sa durée de vie est estimée à environ 500 cycles de charge.

 icone-batterie-Li-ion

Les batteries Li-ion (Lithium) : Elles aussi pèsent deux fois moins lourd voir plus que les batteries au plomb. Le gros avantage ici, c’est qu’il n’y a pas d’effet mémoire. Deux fois plus performantes que les deux précédentes, les batteries Li-ion sont les plus fréquemment installées sur les vélos électriques. Se recyclant très bien, elles peuvent tenir entre 600 et 1500 cycles de charge.

 icone-batterie-Li-Po

Les batteries Li-Po (Lithium Polymère) : Si votre VAE est fourni avec une telle batterie, sachez que vous avez de la chance. Les batteries Li-Po sont 5 fois moins lourdes que celles au plomb, rendant le vélo à assistance électrique plus léger que la moyenne. Ici aucun effet mémoire ne viendra vous perturber. Quant à sa performance, elle est quasiment au même niveau qu’une batterie Li-ion traditionnelle. Se recyclant aussi très bien, les meilleures de la gamme peuvent supporter jusqu’à environ 1500 cycles de charge !

10 Astuces et conseils pour préserver la batterie au Lithium de son vélo électrique

icone-idee

La batterie est l’élément qui coût le plus cher sur un vélo électrique. Elle représente approximativement entre 30 à 50% du prix de vente du VAE.  C’est pourquoi il est important d’en prendre le plus grand soin afin de la préserver dans la durée.

 

  1. Les batteries sont composées d’éléments chimiques, qui, à force d’utilisation et de temps, se détériorent. Il est crucial de suivre les instructions fournies par les constructeurs afin de prolonger leur durée de vie. En moyenne, une batterie perd 10% de ses performances par an. Tout dépend de l’utilisation que vous en faites, ou de votre manière d’en prendre soin. Mais au bout de quelques années, vous imaginez bien qu’elles se détériorent et que le vélo électrique perdra en autonomie et en puissance. Pensez à vérifier de temps en temps son état auprès d’un spécialiste, comme une visite de routine chez le médecin. Mais n’achetez pas de batterie d’avance parce que vous craignez de tomber en panne. En effet, cette deuxième perdra en performance durant tout le temps que vous ne l’utilisez pas.

 

  1. Evitez de laisser votre batterie branchée en permanence, car ses performances pourraient se détériorer.

 

  1. Conservez-la à l’abris du froid, le Lithium n’est pas friand des basses températures. De même qu’un environnement trop chaud lui fera perdre en capacité. Evitez enfin l’humidité qui n’est pas bon pour sa santé. De plus, attendez qu’elle soit à température ambiante pour la faire charger. Il arrive qu’elles chauffent un peu lorsque vous roulez. Laissez-lui donc un peu de temps pour qu’elle se refroidisse.

 

  1. Elle doit être conservée avec une charge approximative de 40%. Si vous la laissez de côté avec une faible charge en dessous de ce seuil, vous risquerez de l’endommager sérieusement. Ne la stockez pas non avec une charge pleine pendant une longue période du fait que la tension interne est beaucoup plus forte lorsque la batterie est pleine. Elle s’usera donc plus rapidement. 40% de charge est donc une bonne valeur pour la préserver en cas de non-utilité.

 

  1. Ne posez pas la batterie sur un sol terreux ou sur de l’herbe mouillée et ne la confrontée pas avec des objets métalliques car des courts-circuits peuvent survenir ce qui provoquera des dommages irréversibles aussi bien sur la batterie que sur son environnement (risque d’incendie).

 

  1. Lisez bien le mode d’emploi fourni avec le produit pour ce qui est de sa première utilisation. Avant de vous en servir, certaines batteries exigent d’être chargées à 100% sans interruption ou parfois d’être totalement déchargées puis rechargées à fond avant de l’utiliser.

 

  1. Servez-vous toujours du chargeur fourni avec la batterie. Si vous vous servez d’un chargeur différent, il y aura un risque de surchauffe ce qui ne présage rien de bon…

 

  1. Ne faites confiance qu’aux grandes marques comme Bosh, Shimano, Panasonic ou Yamaha par exemple et prenez garde à la garantie de la batterie et du vélo électrique. Si le fabricant ne vous offre qu’une courte durée de garantie, émettez un doute quant à la qualité de cette dernière. Un produit garanti longtemps est souvent synonyme de résistance et de fiabilité.

 

  1. Préservez-la contre le vol ! Lorsque vous garez votre vélo électrique, pensez à toujours récupérer votre batterie. Evitez de la laisser sur votre VAE, car ce genre d’objets est coûteux et attise la convoitise des personnes mal intentionnées. Si vous prenez le soin de retirer votre batterie du vélo électrique, ce dernier n’aura alors plus aucune valeur aux yeux des voleurs. Quel intérêt de posséder un vélo de 30 kilos s’il ne possède plus de moteur ? Et pour plus de sécurité, nous vous conseillons aussi de mettre deux anti-vols au lieu d’un. Nous ne sommes jamais trop prudents surtout avec des biens d’une telle valeur…

 

  1. En enfin, dernier point, n’attendez pas qu’elle soit à plat pour la recharger. Au cas où vous l’endommageriez, comme après une chute, ne la branchez pas sur secteur pour la recharger. Amenez votre batterie de votre vélo à assistance électrique chez un spécialiste, ou consultez un vendeur.

Quand recharger son vélo électrique et batteries auto-rechargeables

icone-recharge

Même si vous n’utilisez pas votre vélo électrique, nous vous conseillons vivement de la recharger au moins une fois par mois étant donné qu’elles se déchargent avec le temps. Suivez tous les conseils que nous vous avons donné précédemment dans l’article pour toutes les questions liées à la charge de l’appareil. Si vous roulez souvent avec votre VAE, faites bien attention à ne pas épuiser toute l’énergie de votre batterie. D’une part parce que vous risqueriez de devoir pousser votre vélo pour finir le trajet, et d’autre part car il n’est pas très bon qu’elle soit souvent à plat quand vous la rechargez.

Certains fournisseurs de vélos électriques vous informent que des batteries ont la faculté de se recharger toutes seuls.  Il est donc possible qu’un vélo électrique se recharge en roulant grâce à sa batterie autorechargeable, soit par un système de dynamo ou même parfois via des panneaux solaires. L’idée est vraiment intéressante. Seulement n’espérez pas parcourir beaucoup de kilomètres en plus. Le rendement est assez moyen et la récupération d’énergie est insuffisante. Sur un circuit plat, toute cette énergie récupérée servira à vaincre la résistance à l’aire. Peut-être qu’à terme, nous trouverons des VAE capables d’être complètement autonomes au niveau de la batterie. Nous l’espérons en tout cas !

L’effet mémoire qu’est-ce que c’est ?

effet-memoire

Une batterie dite sensible à l’effet-mémoire a besoin d’être vidée entièrement de son énergie avant de pouvoir être rechargée. Autrement vous endommageriez votre batterie à long terme. Une batterie ayant cette caractéristique garde en mémoire à partir de quel niveau de batterie vous commencez à la recharger. Elle considère par exemple que si vous la mettez en charge alors qu’il lui restait 30% d’autonomie, alors ces 30% correspondent à son seuil d’épuisement. Par conséquent, si un jour vous vous en servez en dessous de ce seuil, elle ne vous délivrera simplement plus suffisamment d’énergie.

Mais rassurez-vous, cet effet mémoire n’est présent que sur les batteries de type Ni-Mh ou Ni-Cd. Les batteries Li-ion, qui sont les plus utilisées sur les vélos électriques, n’y sont pas soumises !